6 pans 1 crayon | Rénovation XLS 125

Revoir ses classiques

A la recherche d’un engin simple et peu coûteux pour m’initier à la rénovation moto, mais aussi bas et léger pour aller taquiner les chemins sans prise de tête, je jette mon dévolu sur cette adorable petite XLS 125  Type B de 1982. 

Je l'achète "roulante" mais avec tout de même pas mal de travail, tant sur la partie cycle que sur le moteur.

C'est parti pour quelques semaines les mains dans le cambouis !

Accès rapides

Moteur

Partie cycle

Esthétique

1. Faire connaissance : petit checkup !

A l'essai, elle démarre au premier coup de kick, c'est bon signe.

La batterie est faiblarde, les branchements électriques semblent un peu chaotiques, le cuir de la selle présente quelques accrocs. La chaîne, le collecteur d'échappement et le pot sont bien rouillés, les amortisseurs sont rincés, le tambour de frein avant couine et se coince, les peintures auraient besoin d'un petit rafraîchissement.  

Il y a encore un peu de gomme sur les pneus, et un peu d'huile dans le moteur. Les roulements de directions sont bons, il n'y a pas de jeu dans  les roulements de roue ni dans le bras oscillant, les vitesses passent bien. Bref, le jouet idéal pour m'occuper durant l'hiver !

Checklist vierge

à télécharger

Show More

2. Déshabillage et ouverture du moteur

L'intérieur de la bête me réserve de belles suprises, je n'en attendais pas moins !

Le moteur est assez facile à extraire du cadre, il est rapidement sur l'établi.

La fin de ma formation de mécanique moto approche, je profite du matériel et des conseils de mes formateurs sur place.

A l'intérieur, la culasse, les deux soupapes et le cylindre réclament un bon nettoyage, mais sont en bon état.

Le piston, quant à lui, a déjà serré, pas terrible, terrible...

Une fois la métrologie faite (mesure des jeux cylindre-piston, jeu à la coupe des segments), je pourrai décider quelles pièces je dois remplacer.

Côté carburateur, il semble en bonne santé, je démonte le gicleur principal, vérifie le niveau des flotteurs, et le réglage de la vis de richesse que je remets aux valeurs constructeurs.

Verdict : Les soupapes, une fois nettoyées, sont en pleine forme et parfaitement étanches dans la culasse. Je nettoie et déglace le cylindre au honoir (pierres rotatives), il ne sera pas nécessaire de réaléser mais je vais tout de même me payer un piston neuf. Je chouchoute aussi l'arbre à cames en lui passant un petit coup de papier abrasif 600 imbimbé de pétrole pour éliminer les micro rayures.

Remontage du moteur :

Au remontage, pas de difficultés particulières. Une fois les segments "tiercés", je remonte le piston neuf sur son axe, remplace le joint d'embase et installe mon cylindre.

La repose de l'arbre à came ne posera pas de difficulté non plus.

Je jette un œil au tendeur de chaîne de distribution car il a du mal à faire son travail. Je suis obligée de tirer dessus avec une tige pour tendre la chaîne. 

Une fois le rotor d’alternateur retiré, je m’aperçois que le tendeur est en bout de course, la chaîne sera donc à remplacer. La tension étant tout de même correcte, et n'ayant pas de chaîne en stock, ce sera pour une prochaine fois. 

Je remonte, l'alternateur, le cache culasse, règle le jeu aux soupapes. Une bougie, un peu d'huile, et c'est le moment de vérité.

 

Aïe !

Grosse frayeur quand aux premiers coups de kit, mamie ne démarre pas, le kick devient de plus en plus dur. Quelque chose coince, il faut ré ouvrir !

Je dépose à nouveau le moteur hors du cadre et à l'ouverture de la culasse, ce qui s'est passé est plutôt clair :

La bague qui se trouve en bout d'arbre à cames, qui comporte un petit téton de calage dans la culasse à tourné dans celle-ci.

J'avais bien remarqué au démontage que le trou de calage côté culasse était un peu  ovalisé, certainement dû à un remontage peu soigneux d'un précédent propriétaire, mais cet essai de démarrage l'a achevé.

Le perçage d'un nouveau trou bien net à côté réglera le problème, les dégâts sont limités.

Hallelujah !

Cette fois ci, c'est la bonne, le moteur démarre parfaitement. Passons à la partie cycle.

2. Rénovation de la partie cycle

Les amortisseurs sont rincés, je les remplace par une paire d'adaptables bon marché (moins de 100€ la paire), ce sera amplement suffisant pour l'usage que j'en aurai.

Lors du changement du kit chaîne et des pneus, je re-contrôle l'état des roulements de roue, ils sont encore bons.

J'en profite pour déglacer les garnitures de tambours de freins à coups de râpe et surtout pour dé-talonner les garnitures. Il s'agit de biseauter les bords pour adoucir l'angle d'attaque dans le tambour et augmenter l'efficacité du freinage (et quel freinage !) .

La jante est en bon état avec seulement quelques rayons à retendre.

Le guidon bouge beaucoup, et pour cause, il manque un écrou de fixation du té supérieur, intéressant...

Les roulements de directions sont correctes, je n'y touche pas pour le moment.

Une petite vidange de fourche là dessus (je remplace les soufflets au passage) et cette petite xls est maintenant prête à rouler.

4. Rafraichissement esthétique

En cours !